LISTSERV mailing list manager LISTSERV 16.5

Help for AFRIK-IT Archives


AFRIK-IT Archives

AFRIK-IT Archives


AFRIK-IT@LISTSERV.HEANET.IE


View:

Message:

[

First

|

Previous

|

Next

|

Last

]

By Topic:

[

First

|

Previous

|

Next

|

Last

]

By Author:

[

First

|

Previous

|

Next

|

Last

]

Font:

Monospaced Font

LISTSERV Archives

LISTSERV Archives

AFRIK-IT Home

AFRIK-IT Home

AFRIK-IT  March 2001

AFRIK-IT March 2001

Subject:

[Fwd: Fwd: bot-question4_fr]

From:

Wawa Ngenge <[log in to unmask]>

Reply-To:

[log in to unmask]

Date:

Mon, 26 Mar 2001 19:12:24 +0200

Content-Type:

text/plain

Parts/Attachments:

Parts/Attachments

text/plain (483 lines)

-------- Original Message --------
Subject: Fwd: bot-question4_fr
Date: Sun, 25 Mar 2001 18:54:15 +0200
From: [log in to unmask] (ColorNet Robin)
To: [log in to unmask],
[log in to unmask],[log in to unmask],
[log in to unmask], [log in to unmask],[log in to unmask]

Chers Amis,

ci jointe la reponse en francais a la question 4 posee dans le contexte
des elections du BoT concernant les roles futurs des Chapitres

Je reste a votre disposition pour tout commentaire et suggestion de
votre
part

Je confirme, officiellement, en tant que Secretaire General de la
Coordination des Chapitres Europeens, que l'ECC soutiendra une
representation de liaison active de la part de deux representants des
Chapitres Africains en attendant l'etablissement d'une Coordination des
Chapitres Africains

Bien Cordialement Jonathan
___________________________________________________________



Voici la quatrième question posée aux Candidats au Board of Trustees:

"Comment concevez vous le rôle les Chapitres devraient/auraient besoin
de jouer ? En particulier est ce que certains ou tous les membres du BoT
devraient être nommés ou proposés par les Chapitres ? Est-ce que les
Chapitres devraient avoir la liberté de determiner des positions en
contradiction avec celles de l'ISOC ? "

C'est intéressant de noter que la question d'une représentation directe
des Chapitres au Board of Trustees soit posée de nouveau. Cette
éventualité était mise en avant à Yokohama et était de nouveau tablée à
la récente réunion BoT San Diego. Cette question fait parfois sourire
lorsque prise dans le contexte de la déclaration récente et réiterée de
la part du Chairman de l'ISOC que dans le contexte des élections …."des
considerations regionales nationales ou "politiques" n'avaient pas leur
place."

On peut interpréter cette question de deux manières. Au premier degré,
la plupart des candidats vont vraisemblablement répondre qu'il n'y a pas
de raison de changement. Au deuxième degré, cette question suggère que
certains "tâtent le terrain" pour ultérieurement proposer un système de
quota eventuellement basé comme à l'ICANN sur des régions
géographiques. Si cette deuxième lecture correspond à une éventuelle
politique de l'ISOC (dont la légitimité serait à mon sens contestable)
la question aurait du être posée de façon plus claire, car le fait même
de diviser la representation du Board of Trustees par groupe ou par
région géorgraphique contredit la citation du Chaiman. Toujours est-il
que les choses ne sont que rarement simples et limpides J Néanmoins,
une facette que demande éclaircissement est le décalage entre le Mission
Statement "L'Internet pour Tous" et (comme on a vu avec l'ICANN) un
sentiment que dans l'esprit de certains l'adhésion à l'ISOC n'est pas
toujours encouragée pour tous. Une clarification s'impose ici, car
l'evolution des Chapitres, et des SIG Special Interest Group Online
Chapters, ou d'eventuelle adhésion d'autres ONG pouvant être assimilées
aux Chapitres pourrait offrir de nouvelles définitions dans les mois ou
les années à venir.

Je trouve dérangeant que 4 questions séparées ont été posées par la
Question 4, et ces questions peuvent elles-mêmes être redivisées. Ceci
explique la longueur de cette réponse. Néanmoins, puisqu'on suppose que
la Question a été posé 'for the record' j'estime que dans l'intérêt des
membres et des élus des Chapitres nous devons nous intérroger sur les
implications masquées dans les détails plutôt que de nous limiter aux
grandes déclarations de principes devant des questions à tiroirs J

1) Les rôles des Chapitres ?
2) L'Election du Board of Trustees par les Chapitres ?
3) Politique et autonomie des Chapitres ?
4) Procédures à envisager en cas de conflits sur questions de principe
entre ISOC et Chapitres.

C'est dommage que la question de (re)DEFINITION D UN CHAPITRE n'a pas
été poséee - surtout dans le contexte de la plupart des Chapitres en
dehors des Etats Unis, où la tendance de préferer un chapitre par Etat a
été préférée plutot qu'une multiplicité de chapitres locaux.

La définition d'un Chapitre pourrait évoluer par l'avenir, donc à sa
façon Question 4 est la bienvenue car encourageant une discussion en
connaissance de cause, - surtout si les réponses des candidats sont
relayées du site web de l'ISOC pour créer des forum de discussion à
l'intérieur des Chapitres.

On doit également garder à l'esprit que les Chapitres ond des prioritiés
ou business models différents. Certains de ces models influencent
directement la structure des membres et ceci conduit naturellement à des
perceptions différentes des rôles qui devraient ou qui pourraient être
joués par les Chapitres. Ceci doit être pris en compte avant même de
s'attarder aux environements culturels ou nationaux des Chapitres
eux-mêmes.

La question de la COHERENCE INTERNE DU CHAPITRE se pose aussi,
notamment dans le contexte d'un espace géographique d'un état
souverain. Une remise en cause de cette cohérence a été recemment
soulevé dans un pays europeen ayant plusieurs Chapitres. Une
clarification de cette situation semble la bienvenue mais il n'y a pas à
ma connaissance un procedure adequate décisionnelle mise en place par
ISOC Reston à ce jour..

Je répondrai à la première partie de la Question 4 à la fin car il y a
des implications qui doivent être comprises plus amplement par les
membres. En tant que Secretaire Général de la Co-ordination des
Chapitres Européens, et ayant initié le processus de la rotation de la
Présidence de la Coordination pour suivre celle de la Présidence de
l'Union Europeen,
 ma réponse peut aider les autres à se déterminer ici..

Background :

Certains membres du Board of Trustees semblent s'inquiéter que
maintenant environ 75% des membres de l'ISOC proviennent des Chapitres,
renversant le chiffre d'il y a 4 ans. Ceci mécaniquement renforce le
poids électoral des Chapitres. Cette inquiétude n'a pas de raison
d'être légitime à mon sens que si l'ISOC est compris comme n'étant
qu'une "global organisation in which local, regional, or national
interests should play no part". Je reste persuadé que la seule façon de
protéger à long terme l'intégrité des infrastructures et le rôle
indispensable de l'IETF est par le renforcement de la pertinence, de la
visibilité et du networking des Chapitres et de la réussite des idées de
l'ISOC auprès de la Société Civile.

J'estime ainsi qu'une representation directe au Board of Trustees, à la
fois par le processus de nomination et par pétition est meilleure qu'une
division arbitraire qui ultérieurement risquerait de ne satisfaire
personne.

2) L'Election du Board of Trustees par les Chapitres ?

Bien que le manque de transparence en ce qui concern le processus de
Nomination laisse à désirer, - et une amélioration ici est souhaitable,
- ce processus me semble globalement positif. Il est, toutefois,
difficile de passer sous silence la nomination de neuf hommes et d'une
femme qui s'est aussitôt desistée - comme étant répresentative ! Ceci
n'est pas une plaidoirie pour l'égalité absolue entre les sexes, mais la
présence de deux femmes à travers le processus de Pétition est la
bienvenue.

Une séléction arbitraire d'un ou de plusieurs membres du Board of
Trustees risque d'affaiblir à la fois la qualité du Board et l'image de
ce dernier aux yeux des interlocuteurs du secteur public et de ceux de
la Société Civile.
1) Quid le processus de Petition ?
2) - Quid les relations entre les Chapitres ?
3) - Quid une définition équitable d'adhésion au Chapitre tenant compte
des disparités du prix d'adhésion ? Une adhésion 5$ vaudra-t-elle
toujours une à 500$ ?

4) - Quid consensus entre Chapitres forts tels qu'ISOC Nederland ou
Scotland IS et ceux en formation ?

5) - Quid une representation géographique face une région ayant peu de
membres ou une région qui serait tenté de répéter des conseils de vote
officiels (ex. le Japon pendant l'election ICANN). Une telle
éventualité ne joue pas en faveur de l'ensemble des membres.

6), A présent, le concept d'un Chapitre n'est pas forcément limité à
un espace géographique - prenant comme exemple les Chapitres virtuels ou
SIG comme Tocqueville. Comment les intégrer à un tel schéma - surtout
si, par l'avenir, l'ISOC encourage d'autres ONG de participer
directement à l'ISOC en tant que Chapitres ?

7) : Puisqu'actuellement les Chapitres représentent plus de 70% des
membres, et puisque, par le passé, plusieurs individus ont réussi à
l'élection du BoT sans appartenance aux Chapitres - comme le Chairman
actuel - il n'y a aucune perception de desenfranchissement d'une partie
des membres à présent qui justifierait un changement structurel dans le
processus de l'élection.

8) Si un nombre restreint de places était réservé aux Chapitres qui
serait representé ailleurs ? L'IETF ? Les Organization Membres ? Une
représentation direct de Cisco IBM MCI Microsoft et SUN (actuellement
indirectement présents sur le Board Actuel) ? Comment protéger les
intérêts des petits surtout en restant fidèle au Mission Statement ?
Quel impact aurait d'eventuels modifications de procedure sur l'image de
légitimité historique de l'ISOC aux yeux de tous les autres
interlocuteurs des secteurs public, privé et Société Civile, notamment
aux yeux de l'UNESCO and de l'OCDE ou j'ai initié la reconnaissance de
l'ISOC.

Qu'on envisage certains changements au processus actuel de Nomination,
notamment offrant davantage de transparence, je suis d'accord. Qu'on
modifie structuerellement les modalités d'élection au Board of Trustee
ne me semble pas merité à présent. Cela suppose davantage de maturité
de la part des Chaptires, une meilleure transparence dans le
positionnement stratégique de l'ISOC, tout en protégeant l'integrité de
l'infrastructure et du travail de l'I.E.T.F. La question ne posera que
si l'ISOC s'ouvre très largement aux autres acteurs de la Société
Civile.


3) Politique et autonomie des Chapitres ?

C'est difficile de répondre à cette question lorsque la définition d'un
Chapitre peut être un rassemblement de 25 personnes, théoriquement, mais
pas forcément, situé dans un endroit géographique bien déterminé.

Dans certaines circonstances les Chapitres de l'ISOC peuvent devoir
réagir à très court terme aux politiques spécifiques déterminées par la
gouvernance dans leur région géographique. La législation varie de pays
en pays et une incompatibilité entre la position d'un Chapitre et des
Communiqués de Presse de l'ISOC World ont failli récemment créer de
"fâcheux précédents"

Les perspectives culturelles changent à travers la planète mais le
Mission Statement que l'Internet est pour Tous reste et au niveau du
Board of Trustee et à celui de chaque Chapitre la priorité de base. Si
un Chapitre décide d'engager une politique compromettant ou contredisant
le Mission Statement, en ce cas ce Chapitre serait en porte à faux face
à ses obligations légales envers l'ISOC.

Nous regardons ici 4 domaines de "policy position" impactant directement
les relations enter ISOC World et ses Chapitres :
1) ISOC Policy positions Ethiques et Standards :

Les Chapitres devrait davantage cerner et relayer les positions de
politique de l'ISOC, surtout en ce qui concerne l'impact potentiel des
standards sur les usages et les ethiques.

2) ISOC Policy positions : financement ISOC et/ou IETF, ou ISTF, ou
Chapitres etc:
Puisque les 3/4 des membres proviennent des Chapitres, j'estime qu'un
pourcentage du Financement de l'ISOC Monde devrait être dédié au
financement d'activités de Co-ordination et de plateformes offrant des
opportunités gagnant/gagnant à l'ensemble des Chapitres, ou à
l'intérieur d'une région donnée. Cette somme devrait se situer entre 5%
et 10% du funding lorsque la situation financière de l'Internet Society
le permet. En offrant aux organization members la possibilité
d'explicitement definir les domaines d'utilisation de leurs fonds
pourrait encourager davantage de soutien de la part de ces dernières -
plutot que la mise en place de la politique actuelle qui est agit
directement dans l'autre sens.

Decisions de Politique stratégique devraient être plus consensuelles
avec une communication bi-directionnelle, notamment dans le domaine de
financement et des relations avec les Chapitres. Le Chapters Discuss
liste est en animation suspendue depuis deux ans, et l'absence de
politique affichée de la part du VP Chapitres actuels peut être
critiquée.

3) Evolutions locales politiques:
Ici les Chapitres ont besoin de caneaux de communication plus explicites
pour relayer de l'information permettant un consensus rapide traitant
des situations qui varient de pays en pays, voire de Chapitre en
Chapitre.

4) ISOC Policy positions : ISOC World et les relations juridiques au
sein des Chapitres.
Dans ce domaine je suis partisan d'un contrôle plus rigoureux de la part
de l'ISOC. Bien que les Chapitres ont légitimement le droit de mettre
en place leurs propres "business models" et statuts, davantage de
cohérence ici semble souhaitable.

4) ) Procédures à envisager en cas de conflits sur questions de principe
entre ISOC et Chapitres.

Comme lors de la dernière partie de la Question, le respect du Mission
Statement est prioritaire. L'ISOC devrait également SE POSER des
questions, notamment pour quelle raison, si l'Internet est pour Tous,
nous sommes temoins d'une stagnation des membres depuis 4 ans ?

Encore une fois il est difficile de fournir une réponse adequate à cette
question car on suppose que les Chapitres en Formation y sont inclues.
En soi, la question ouvre la porte vers une discussion plus général en
ce qui constitue un Chapitre, le niveau de cohérence et de pertinence à
esperer aux yeux des interlocuteurs publics locaux, là où n'importe quel
group de 25 personnes peut s'auto définir en tant que Chapitre.

A mon sens la définition actuelle des Chaptires, et la representativité
nationale effective des Chapitres méritent d être reprécisées. Ceci est
important aux yeux des interlocuteurs publics nationaux même si ceci ne
correspond pas à une priorité aux yeux de Reston. Un domaine de focus
pourrait être de demander une plus grande nombre d'adhérents pour tout
Chapitre futur. Pour reformuler, comment se fait-il que malgré
l'importance de la Sociéte de l'Information, et le poids accordée à la
"Nouvelle Economie", que le rôle et la pertinence de l'ISOC reste
souvent un mystère pour la plupart des acteurs des NTIC. Ceci peut
devenir une opportunité pour l'ISOC pour le futur, mais n'en reste pas
moins un temoignage locquace sur les erreurs du passé.

1) Les rôles des Chapitres ?

En tant que représentant de l'ISOC à la réunion des partenaires de
l'OCDE à Paris le 9 Mars, j'ai demandé en séance plenière à plus de 100
participants et représentants d'Etat, "qui a entendu parler d'IPv6" -
aucune réponse ! Je n'ai pas osé demander "Qui a entendu parler de
l'ISOC ?" Le message : sans pertinence, sans visibilité sans la
création de valeur ajoutée pour nos membres et pour nos interlocuteurs
du secteur public et de la Société Civile, l'ISOC ne pourrait jamais
prétendre à influencer les acteurs n'ayant pas d'engagement à l'égard de
l'INTERNET POUR TOUS.

Etablir cette cohérence et son influence futur suppose que l'ISOC doit
revoir sa copie, notamment dans son incapacité à attirer ou à garder ses
membres, et aller vers d'autres acteurs. Ceci suggère que l'on regarde
la définition des Chapitres, qu'on place des limites statutaires pour
les délais entre élections au sein des Chapitres, et que l'on encourage
une meilleure communication entre les Chapitres. Ceci suppose un rôle
plus actif pour le VP Chapitres, surtout lorsque la situation fiancière
de l'ISOC le permet, que ce poste soit confié à un professionnel
rémuneré répondant directement au C.E.O. Cela suggère que l'on
réexamine la notion de SIG (Special Interest Group) et d'Association
memberships ayant un statut de Chapitre au sein d'un ISOC renforcé ayant
un plus ample rayonneùment à la fois national, regional, and
international.

Les Chapitres de l'ISOC reconnaissent le besoin de meilleures
plate-formes de coordination, pour renforcer la volonté et la pertinence
face aux defis posés par la Société de l'Information. Ceci s'impose à
la fois au premier degré face aux pouvoirs publics respectifs, et dans
le contexte de la préparation du sommet de la Société d'Information
prévu pour 2003.

Lors de la réunion du 14 février à UNESCO du groupe d'ONG consultatif
visant à préparer ce sommet, - réunion à laquelle ont participé des
representants des pays du G8 DOT Force, la Banque Mondiale et l'UIT,
l'ADG de l'UNESCO a specifiquement souligné que dans un avenir proche le
statut de membe de l'UNESCO serait étendu aux ONG clés dont celles
présentes à la réunion.. Dans le contexte du Mission Statement que
l'Internet est pour Tous, surtout pour ceux ayant des besoins
spécifiques, ou pour ceux visant à protéger l'héritage culturel de
chaque peuple, chaque chapiter de l'ISOC a un rôle légitime à jouer.
Chaque Chapitre devrait offrir des opportunités gagnant/gagnant à ses
membres, dans une optique de renforcement des objectifs de l'ISOC au
niveau mondial, tout en restant cohérent avec leurs propres priorités
individuelles et dans certaines circonstances nationales. Il n'y a pas
de contradiction inhérente avec ceci, c'est l'ISOC GLOCAL dans toute sa
splendeur.

Bien que le nombre d'adhésions aux Chapitres et très variable car il y a
plusieurs représentants de la Société Civile qui cherchent à marquer
leur territoire, et parce que paradoxalement les Chapitres qui à ce jour
affichent un succès économique et participative importante sont ceux
offrant une vision "business" davantage que "sociétale", ceci risque de
changer pour plusieurs raisons - à condition que l'ISOC cerne mieux ses
propres priorités et ses responsabilités envers ses membres et les
Chapitres qui les représentent.

1) Il y a un besoin reconnu visant à établir un agenda commun à travers
les chapitres. Ceci s'applique pour les visites, les SIG et la
visibilité. Une meilleure organisation regionale devrait contribuer à
davantage de communication entre les chapitres et une meilleure
perception de la valeur ajoutée offerte par l'ISOC.

2) Chaque Chapitre devrait nommer un membre du board à I.S.T.F. et
encourager un partage et une communication bi-directionnelle. Le progès
de l'I.S.T.F. laisse à désirer mais ceci peut évoluer rapidement -
surtout depuis les élections récentes de l'ISTF.

3) Chaque Chapitre devrait nommer un membre du board à un groupe
nouveau de Liaison ONG à la fois au niveau du Chapitre et au niveau ISOC
Monde. Ceci peut contribuer au succès du Mission Statement et rajouter
plusieurs réseaux nationaux et internationaux comprennant des
representatifs de la Société Civil.

4) Le Chapter Discuss liste devrait être plus amplement utiliser pour
communiquer, pour echanger des informations et pour souligner "best
practices" tout en évitant la duplication d'énergie qui est un grand
défaut des réseaux associatifs d'aujourdhui.

5) IPv6 vient d'être mandaté en tant que priorité stratégique par la
Commission Europeenne,
http://europa.eu.int/comm/information_society/eeurope/pdf/impact_en.pdf
Ce fait suite aux initiatives Japonaises et Koréennes. Les applications
sociétales du déploiement d'IPv6 sont ignorées de la plupart des acteurs
du secteur public et privé. Ces applications peuvent néanmoins
bouleverser la plupart des interfaces du quotidien dans les 5 à 10 ans à
venir. En créant des goupes de travail autour de ces applications les
Chapitres de l'ISOC peuvent établir leur légitimité auprès de tous les
acteurs tout en attirant davantage de membres actifs. L'importance de
l'impact sociétal IPv6 positionne chaque Chapitre de l'ISOC en tant
que porte charnière de veille stratégique auprès des acteurs locaux
irrespectivement du "business plan" ou de l'environement socio culturel
qui lui est propre. Le message ici : Tous les acteurs de la Société de
l'Information aura besoin de l'expertise de l'ISOC et de ses réseaux
pour conceptualiser les implications du basculement d'un réseau
d'ordinateurs interconnectés vers un réseau d'usagers et d'usages
interconnectés. Il ne s'agit pas uniquement d'une évolution technique
mais d'une révolution sociétale. Ceci s'applique surtout aux domaines
de la PROTECTION DES DONNEES PRIVEES, de la SANTE PUBLIQUE, de
l'INTEGRITE DES ARCHIVES, et de l'EXTENSION de l'expectative de vie.
Les Chapitres de l'ISOC peuvent jouer un rôle clé en sensibilisant leurs
gouvernements respectifs aux implications sociétales que pourraient
offrir IPv6 - par exemple dans le traçage des troupeaux - et ains
renforcer leur propre crédibilité, et celle de l'ISOC, chez tous les
acteurs de la Société de l'Information. A titre d'information, et avec
mes remerciements à l'ISOC Nederland nous mettons en place une liste de
discussion trans chapitre traitant des influences sociétales ouverte à
tous. Cette liste fonctionnera à partir du début Avril.

6) Les Chapitres - et l'ISTF - peuvent être renforcés par une approche
directe aux membres ICANN at large. Avec une réponse positive de la
part de 10% de ces derniers, le nombre de membres de l'ISOC serait
triplé. Osons nous demander aux membres at large de l'ICANN combien ont
entendu parler de l'ISOC et combien comprennent le rôle joué par l'ISOC
dans l'évolution de la Société de l'Information ?

7) Les Dot Com(e)s et s'en vont mais l'ISOC peut rayonner sur tout.
Paradoxalement les incertitudes actuelles autour de la rentabilité voire
de l'existence même de la "nouvelle économie" constituent autant
d'opportunités pour l'ISOC et pour ses Chapitres de se positionner dans
une optique de conseil desinteressé et de veille. La pertinence du rôle
historique de l'ISOC et de sa légitimité devrait conduire aux "start
ups" de devenir organization membres des Chapitres, voire de l'ISOC
Monde, car notre avance sur la courbe d'apprentissage de l'Internet est
indiscutable. Cette avance peut offrir des avantages tangibles aux
personnes morales cherchant à contribuer à la société de l'Information
tout en protégeant des évaluations financières aux yeux de leurs
actionnaires. Le message ici est celui d'attirer les côtisations des
Organization Members aux Chapitres à travers la valeur ajoutée que ces
dernier peuvent offrir, sutout si des expériences des SIG et des autres
membres peut etre partagées.

8° Le MANQUE GENERAL DE COMMUNICATION est à regretter. Au fur et a
mesure que le temps passe, les Chapitres arrivent à davantage de
maturité et autonomie. En même temps le besoin de davantage d'echange se
fait sentir. Il y a plusieurs raisons d'esperer que les co-ordinations
régionales seront mises en place à travers le monde d'ici la fin de
l'année et ceci renforcera la pertinence des Chapitres à la fois au
niveau national et international Le message ici c'est la reconnaissance
du rôle de l'ISOC et de ses Chapitres par le secteur public. Nous
sommes de plus en plus nombreux à pouvoir susciter des réunions aux
niveau ministériel dans nos pays respectifs - il est temps de coordonner
ces initiatives.

9° Une plus ample identification des implications à long terme des (au
pluriel) Fractures Numériques, aidera les Chapitres à remplir un rôle de
conseil auprès de tous les acteurs. Une mission clé à mon avis est
celle d'interfacer avec les ONGs nationales et transnationals ainsi
renforçant la perception de la légitimité historique de l'ISOC auprès de
ces dernières, tout en encourageant des adhésions aux Chapitres et aux
SIG. On peut également envisager un rôle pour les Chapitres en tant que
de facto comités de pilotage aidant les diverses organisations de la
Société Civile à déterminer leurs propres politiques influencées par les
nouvelles technologies de l'information et de la communication en
meilleure connaissance de cause. Le message ici tourne autour de la
reconnaissance du rôle de l'ISOC et de ses Chapitres par la Société
Civile.

10° L'ensemble des initiatives décrites devrait aider les Chapitres à
offrir une motivation aux individus cherchant à evoluer sur le courbe
d'apprentissage de la Société de l'Information, et d'aggrandir leurs
connaissances dans leurs domaines de prédiliction. Ceci peut renforcer
les Chapitres et contribuer à la fois directement et indirectement au
rayonnement et à la santé financière de l'ISOC. Le message ici est de
personal empowerment through individual participation and self
fulfillment.

Une chose est indiscutable. L'ISOC a besoin de renforcer la
communication entre les chapitres à plusieurs niveaus, et d'une
politique plus proactive visant à mettre en place des SIG à travers les
Chapitres, eventuellement en co-operation avec l'ISTF. Ce renforcement
aidera également à promouvoir des relations personnelles entre les
membres de l'ISOC et surtout entre les responsables des chapitres, qui,
aurait un effet cumulatif sur le reseautage. En dehors de l'I.S.T.F. les
relations au sein de l'Internet FIESTA et des initiatives telles que le
congrès NEWROPEANS rassemblant 15 membres de l'ISOC a également stimulé
le networking entre les chapitres. Deux autres exemples sont la
célebration de la FIESTA en Bulgarie et le récent Forum Global sur la
Fracture Numérique qui a réunit plusieurs acteurs des chapitres de
l'ISOC de l'Europe, de l'Afrique de l'Asie et de l'Amérique du Sud. Un
focus sur les procédés de téléconférence et de traductions simultanées
et de multilinguisme peuvent accelerer un mouvement vers davantage de
cohésion. Ceci est indispensable à la fois pour encourager les
relations entre les membres mais aussi pour éviter toute la duplication
d'énergie qui me semble un défaut actuel. L' I.S.T.F. et les
coordinations régionales - elles même établissant des passerelles
mutuelles - devraient ainsi offrir des plate-formes favorisant un
meilleur échange entre les Chapitres et ceci devrait sensiblement
améliorer la perception de la valeur ajoutée apportée par l'ISOC à ses
membres.

En espérant que ceci fournit au moins une réponse partielle à la
question. :)

Bien cordialement, Jonathan

Top of Message | Previous Page | Permalink

Advanced Options


Options

Log In

Log In

Get Password

Get Password


Search Archives

Search Archives


Subscribe or Unsubscribe

Subscribe or Unsubscribe


Archives

January 2012
December 2011
November 2011
March 2011
February 2011
January 2011
September 2010
June 2010
May 2010
April 2010
March 2010
February 2010
October 2009
September 2009
July 2009
June 2009
March 2009
February 2009
January 2009
November 2008
October 2008
August 2008
July 2008
April 2008
March 2008
November 2007
August 2007
July 2007
February 2007
January 2007
December 2006
November 2006
October 2006
September 2006
August 2006
July 2006
June 2006
May 2006
April 2006
March 2006
February 2006
January 2006
November 2005
October 2005
August 2005
July 2005
June 2005
May 2005
April 2005
March 2005
February 2005
December 2004
November 2004
October 2004
September 2004
August 2004
July 2004
June 2004
May 2004
April 2004
March 2004
February 2004
January 2004
December 2003
November 2003
September 2003
August 2003
July 2003
June 2003
May 2003
April 2003
March 2003
February 2003
January 2003
December 2002
November 2002
October 2002
September 2002
August 2002
July 2002
June 2002
May 2002
April 2002
March 2002
February 2002
January 2002
December 2001
November 2001
October 2001
September 2001
August 2001
July 2001
June 2001
May 2001
April 2001
March 2001
February 2001
January 2001
December 2000
November 2000
October 2000
September 2000
August 2000
July 2000
June 2000
May 2000
April 2000
March 2000
February 2000
January 2000
December 1999
November 1999
October 1999
September 1999
August 1999
July 1999
June 1999
May 1999
April 1999
March 1999
February 1999
January 1999
December 1998
November 1998
October 1998
September 1998
August 1998
July 1998
June 1998
May 1998
April 1998
March 1998
February 1998
January 1998
December 1997
November 1997
October 1997
September 1997
August 1997
July 1997
June 1997
May 1997
April 1997
March 1997
February 1997
January 1997
December 1996
November 1996
October 1996
September 1996
August 1996
July 1996
June 1996
May 1996
April 1996
March 1996
February 1996
January 1996
December 1995
November 1995
October 1995
September 1995
August 1995
July 1995
June 1995
May 1995

ATOM RSS1 RSS2



LISTSERV.HEANET.IE

Secured by F-Secure Anti-Virus CataList Email List Search Powered by the LISTSERV Email List Manager